Né en ex-Yougoslavie dans une famille d’artisans, j’ai dès l’âge de 5 ans été immergé dans un monde de couleurs et de formes.

Ma mère, couturière à notre domicile, créait des vêtements sur mesure, comme ma grand-mère elle faisait aussi des tapisseries. En les observant, j’appréhendais les attentes des femmes à être respectées et mises en valeur et je proposais quelques améliorations par l’intermédiaire de petits croquis lorsque les idées me venaient. Mon père, décorateur d’intérieur était également ouvert à mes goûts pour choisir les teintes et les styles. J’appris avec eux l’authenticité et le travail de qualité.

Lorsque je souhaitais m’échapper de ce monde-là, je travaillais avec ma grand-mère et le grand-oncle de mon père dans la ferme et dans le jardin. Je me sentais proche des animaux et de la nature d’où mon engagement par la suite pour la protection de l’environnement.

A l’âge de quinze ans, j’ai poursuivi ma scolarité à Zagreb où j’ai retrouvé une vie culturelle dense dont je profitais dès que j’en avais le temps. Je fréquentais le milieu artistique et j’étais déjà imprégné par la pensée philosophique, source d’inspiration.

D’autre part, j’exprimais mon esprit combattif dans la pratique du décathlon, à haut niveau, et les notions d’effort et de sport sain (sans dopage) avaient du sens pour moi.

Mon premier contact avec la photographie s’est produit dans le cadre de mes études universitaires en journalisme et en droit, où cette section était intégrée.

 

Je finançais mes études en travaillant en tant que mannequin et figurant. J’ai également découvert l’espace de la scène par l’appartenance à un groupe de danse de jazz moderne.

Je sentais mon expression limitée, c’est pourquoi j’ai cherché un espace plus ouvert, plus large et je suis parti à Milan. Dans ce nouveau cadre, de mannequin je suis devenu assistant au studio de photos de Piero Lessio où j’ai pu apprendre le métier de directeur artistique.

J’ai continué mon parcours à Paris où j’ai créé « Paradoxe », une société prestataire de services dans le domaine de la mode et de la vidéo. Dans ce cadre, j’ai été en relation avec de grandes maisons de prêt-à-porter et de haute couture, ainsi qu’avec plusieurs maisons de production. Les rencontres et les échanges m’ont enrichi. Suite à cette expérience de quatre ans, j’ai participé à la création de la succursale à Paris de la société japonaise VMRI où j’ai été consultant-exécutant pour les marques « Dominique Pelen » et « Clara Nadmlinska ». J’étais très content de participer à des projets en lien avec des CAT (centre d’aide par le travail pour les personnes handicapées) car j’ai toujours veillé à ce que l’humain reste au centre de tout œuvre.

J’ai poursuivi mon chemin par des mises en scènes de prises de vues et des organisations de défilés de mode. L’envie de créer, de m’exprimer ne cessait de croître. Suite à cela, j’ai suivi une formation de photographe et vidéaste à «l’EFET» (école supérieure privée en photographie et audiovisuel).

Photographier et filmer me permet de découvrir et de me découvrir. Ce qui m’intéresse c’est la beauté intérieure, l’émotion, la sensualité et l’instinct. Je refuse la conception de femme et homme objet. L’objectif principal de mon travail s’inscrit dans la continuité de la lutte contre toutes formes de discriminations, pour la création de l’harmonie et la paix dans le monde.

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now